Capteurs spéciaux EGE-Elektronik GmbH

Détecteur à infrarouge – Fonction et application

Fonction et application

Là où les capteurs disponibles ne parviennent pas à détecter le matériau en raison de la chaleur excessive, les détecteurs à infrarouge sans contact sont utilisés. Ils réagissent à la chaleur radiante des matériaux chauffés. Des appareils compacts avec détection optique sont utilisés dans les distances de 2 m depuis l'objet. Pour des distances de quelques centimètres seulement, l'utilisation d'un câble optique résistant à la chaleur est recommandée.

 

Série ODM

Les détecteurs à infrarouge ODM... mesurent l'énergie émise par un corps chaud dans le domaine infrarouge proche (1 à 3 µm). L'énergie absorbée dans la plage spectrale détermine la température détectée. Les composants optiques et électroniques de détection sont situés dans un boîtier robuste en acier inoxydable. Des joints toriques assurent un fonctionnement sûr, même en présence de fortes variations de température et d'humidité. Le connecteur est étanche à l'eau et a un IP de 68.
Si la température ambiante excède 70 °C, un câble à fibres optiques peut être utilisé jusqu'à 250 °C. Il peut être équipé d'un système optique supplémentaire si nécessaire. Dans ces applications, le câble à fibres optiques doit être placé dans des tubes de protection et ne pas être l'objet de déplacements fréquents.
Le connecteur rapide du câble optique assure un échange rapide et sûr.

 

Série OD 100

Le capteur OD 100 GSPP détecte une température sur une plage de 0 à 300 °C sans contact. Dans cette plage de température, il est possible de régler deux points de commutation. L'état de commutation est indiqué par deux diodes électroluminescentes de couleur.
Le capteur OD 100 GA possède une sortie analogique de 4 à 20 mA. La température d'un objet détecté par le détecteur à infrarouge dépend du coefficient d'émission, de la distance et de l'éclairage.
Pour compenser ces influences, les points de passage du détecteur infrarouge doivent être réglés à l'installation.

 

Série ODE

Le détecteur à infrarouge ODM 350 mesure l'énergie émise par un corps chaud dans le domaine infrarouge proche (1 à 3 µm). L'énergie relevée dans cette région du spectre représente la mesure de la température de l'objet chaud. L'appareil comporte quatre sorties indépendantes les unes des autres. Deux sorties analogiques (courant, tension) et deux sorties munies chacune d'un seuil de commutation présélectionnable servant, soit de contact relais inverseur, soit de sortie à semi-conducteur. Le relais intégré est commandé par la sortie PNP (12). Les bornes 11 et 12 sont livrées reliées par un pont. La courbe caractéristique la plus avantageuse est présélectionnée par un commutateur de sélection.
L'appareil est actionné au moyen d'un câble à fibre optique, qui est thermiquement stable aux températures allant jusqu'à 350 °C. Les câbles de série peuvent supporter jusqu'à 250 ºC. Ils sont équipés d'une attache à décrochage rapide. Pour limiter le champ angulaire et augmenter la sensibilité, des lentilles supplémentaires pour le câble à fibres optiques sont disponibles.
Les sensibilités indiquées se réfèrent à l'utilisation d'un câble à fibres optiques d'1 m de long avec un diamètre du faisceau de 4 mm lors de l'illumination complète. D'autres câbles à fibres optiques et lentilles donnent des températures de fonctionnement minimales. En règle générale, un câble à fibres optiques avec une longueur supplémentaire d'1 m de longueur diminue la sensibilité de réaction de 75 °C.

 

Paramétrage des détecteurs à commutation

1. Retirer la vis de protection du potentiomètre.
2. Monter le capteur de détection de l'objet à mesurer dans sa position de fonctionnement final.

3. À l'aide d'un tournevis, faire tourner jusqu'à ce que la sortie commute (DEL rouge). La température à laquelle répond le détecteur à infrarouge est maintenant réglée. Une rotation dans le sens horaire du potentiomètre permet d'augmenter la température de commutation.
4. Replacer la vis de protection.

 

Détection analogique de température

La température indiquée par le DO 100 GA en tant que valeur de courant est correcte seulement si :
a. L'objet à mesurer a une distribution uniforme de la température et sa surface est au moins aussi grande que la plage de détection (zone de détection) du capteur (voir schéma du trajet optique) et
b. Le coefficient d'émission de l'objet à mesurer est Epsilon = 1 (corps noir) : l'objet de mesure a une surface sombre.

Dans les autres cas, le DO 100 GA mesurera une température trop basse. Pour compenser ces deux effets (trop petite plage de détection, Epsilon < 1), le capteur est muni d'un système de paramétrage.

 

Paramétrage des détecteurs analogiques

1. Retirer la vis de protection du potentiomètre.
2. Monter le capteur de détection de l'objet à mesurer dans sa position de fonctionnement final.
3. La température actuelle de l'objet à mesurer est connue grâce à un thermomètre ou dispositif similaire.
4. Tourner le potentiomètre jusqu'à ce que le courant de sortie corresponde à la température de l'objet (voir schéma de la courbe caractéristique de sortie).

 

Autorisations pour les applications de sécurité

Les capteurs devant assurer la protection des personnes doivent être homologués selon la norme EN 954-1 et être étiquetés en conséquence. Des capteurs non étiquetés ne doivent pas être utilisés dans de telles applications.

Suite vers les schémas »

« Retour au Sommaire

powered by webEdition CMS